Le guide des restaurants bio et engagés

- indépendant - fiable - gourmand -

Connexion

Avec le soutien de

Enercoop, au cœur de la transition énergétique Moulin des Moines, pionnier de la bio en France Biocoop Restauration, pour une restauration bio, locale et équitable
+ d'infos

Happy Détox pour corps et âmes

Dans cet ouvrage, Anne Ghesquière, fondatrice de FemininBio.com, dévoile ses joyeuses recettes de vie, entre saine alimentation, jeûne et méditation. Entretien.

Par Eric Lecluyse


  • Happy Détox pour corps et âmes

    © DR
  • Anne Ghesquière.
    Anne Ghesquière.
    © Matyas Le Brun

Comment arrêter le tabac, le Coca Light, le café, le thé noir, la viande rouge et le sucre blanc comme vous l'avez fait il y a 15 ans ?
J'ai arrêté la cigarette et en même temps le café, car le couple café-clope, ça va de pair ! Je pourrais même rajouter l'alcool chez certaines personnes. A l'époque, je partais en voyage en Nouvelle-Zélande pour 5 semaines. J'allais notamment faire un trek en kayak de trois jours : tenir la pagaie ou la cigarette, il fallait choisir.

C'était le bon moment pour moi. J'ai donc fumé une dernière cigarette, je l'ai regardée et lui ai dit « bye bye, tu seras la dernière ». Je fumais alors un paquet par jour depuis 15 ans. Je n'ai jamais retouché une cigarette et je n'en ai plus du tout envie, c'est une bonne nouvelle ! A suivi le Coca et, ces 10 dernières années, le sucre blanc et la viande rouge. Mais il m'arrive de consommer du sucre blanc quand je prends un dessert dans un restaurant conventionnel et de viande rouge avec des lasagnes !

Vous mangez vraiment un Miam-ô-Fruit tous les matins ?
Disons 4 ou 5 jours sur 7 ! Le Miam, c'est juste une question d'organisation, il faut préparer les poudres en avance et avoir tout sous la main... C'est un rituel depuis 7 ans ! Je suis une grande fan de mon amie France Guillain qui m'a initiée au Miam. Depuis, à mon tour j'ai initié d'autres personnes.

Le Miam-ô-Fruit est inspiré de son ancêtre, la crème Budwig qui avait été revisitée par le Dr. Catherine Kousmine. Le Miam-ô-Fruit est un délice pour les sens et un trésor de santé.

"Prendre conscience de son héritage alimentaire"

Vous insistez sur la prise de conscience par rapport à l'alimentation. Par qui peut-on se faire aider ?
Notre rapport à l'alimentation nous parle de notre histoire familiale. Comment étais-je nourrie bébé ? Puis enfant ? Quelle était l'ambiance des repas ? Qui cuisinait ? L'objectif n'est pas de juger et d'accuser mais de prendre conscience de son héritage alimentaire.

On peut se faire aider par un naturopathe ou par un bon thérapeute spécialisé en psychologie et nutrition. La nourriture est quelque chose de tellement émotionnel qu'il est indispensable de comprendre ce qui se joue. Dans mon livre, je donne des clés à ce sujet.

La méditation, le yoga et le jeûne sont-ils indispensable pour se sentir bien ?
Je recommande toute pratique qui permet de retourner à son intériorité dans le calme et le silence de son être. C'est la clé pour se connecter à soi, à l'autre et à l'univers. Les pulsions s'apaisent et laissent émerger la paix.

Je pratique un art corporel qui s'appelle le Wutao qui permet « d'éveiller l'âme du corps ». C'est prendre conscience aussi du tout que nous sommes, non séparés.

Quant au jeûne, c'est une pratique millénaire recommandée par toutes les voies religieuses et spirituelles. Le jeûne long doit être encadré par des personnes compétentes. Cela d'autant plus si on n'a pas une alimentation très saine au quotidien. Les jeûnes plus courts me conviennent mieux, par exemple du dîner du soir jusqu'au lendemain midi. La Happy Détox n'est pas une pratique radicale mais un art de vivre… sainement !

Vous présentez de nombreux super-aliments. Quelle est votre dernière découverte ?
J'aime beaucoup la chlorella qui est une micro-algue d'eau douce « bonne à tout ». Les Japonais en raffolent. Elle est détoxifiante, énergisante, régulatrice de la digestion... De nombreuses études scientifiques montrent ses bienfaits. Elle est bourrée d'oméga 3 et 6, de vitamines (notamment B12) et de protéines. Elle est aussi très conseillée pour les personnes qui suivent un régime pauvre en protéines animales. Je suis fan de la marque Echlorial qui cultive cette micro-algue très pure.

Quelles sont les entorses à la "Happy Détox" que vous vous accordez parfois ?
J'ai des enfants et je voyage beaucoup donc je fais des entorses … régulières ! Il m'arrive de piquer des frites dans les assiettes de mes filles au restaurant ou de manger un moelleux au chocolat en dessert au restaurant. Je suis un peu trop accro au chocolat, mais je me soigne ! Je mange du chocolat de qualité et cru de préférence de la marque Rrraw de mon ami Frédéric Marr. J'aime aussi manger du fromage de chèvre ou de brebis !

Pour bien manger, il faut cuisiner et si possible être bien équipé. S'il ne fallait garder qu'un appareil en cuisine, ce serait quoi ?
Le vitaliseur de Marion Kaplan.

Comment choisissez-vous vos restos ?
Je vais sur The Place to Bio ! Sinon je demande aux copines bio de me conseiller leur dernière découverte ! J'ai la chance aussi de recevoir beaucoup de communiqués de presse m'indiquant les dernières nouveautés, et je regarde le Guide du Fooding.

Quelles sont vos adresses favorites à Paris ou ailleurs ?
A Paris, j'aime aller chez My Free Kitchen, Café Pinson, 42 Degrés, Yuman, PH7, Dada, La Verrière, Exki

Happy Detox, d'Anne Ghesquière (éd. Eyrolles, 11,90 euros).

Dernière mise à jour : 05/03/2016

Recevez l'actualité

des restaurants engagés

captcha

Avec le soutien de

Enercoop, au cœur de la transition énergétique Moulin des Moines, pionnier de la bio en France Biocoop Restauration, pour une restauration bio, locale et équitable
+ d'infos